04 93 92 34 36
Fourmis
Soluty est une société 3D (Dératisation, Désinsectisation, Désinfection) qui intervient sur le département des Alpes-Maritimes et Monaco. Nous sommes experts dans les solutions de lutte raisonnée pour détecter, traiter et prévenir les Bio-agresseurs.

Les fourmis : petits insectes importuns !

Avez-vous des fourmis dans votre cuisine ou dans plusieurs pièces de la maison ? Piquez-vous une chair de poule ou une crise d’urticaire dès que vous voyez un agglutinement de ces bêtes ? En raison de sa présence, dans l’imaginaire collectif à travers les contes et dessins animés, la fourmi est considérée comme un insecte plutôt amical. Cependant, une invasion de fourmis peut vite tourner au cauchemar si vous ne vous en débarrassez pas vite.

Pour ce faire, vous trouverez un bon nombre d’astuces naturelles, qui pourraient s’avérer inefficaces parce qu’elles ne traitent pas le problème à la racine. Le seul et meilleur moyen d’en finir avec une infestation de fourmis est de faire appel à notre entreprise de désinsectisation. En tant que professionnels, nous avons à notre actif, en plus de notre expérience, des moyens plus que suffisants pour vous donner satisfaction.

De leur apparition à aujourd’hui : qui sont les fourmis ?

De l’Europe à l’Asie en passant par l’Amérique ou l’Afrique, la fourmi fait loi dans presque toutes les régions de la terre. Par contre, le Groenland et l’Antarctique, reste des territoires encore insoumis à l’envahisseur qu’est la fourmi. Un fait qui peut s’expliquer par la température trop froide de ces milieux. En dehors de ces deux zones, la fourmi est un insecte qui s’adapte à tout type d’environnements : forêts, zone rurale ou urbaine, ville côtière, etc.

Son apparition remonte au temps des dinosaures, à l’époque du crétacé. La fourmi est donc un insecte préhistorique dont l’histoire remonte à des milliers d’années. L’espèce s’est diversifiée au fil du temps et à ce jour, on en dénombre plus de 12 000 dans le monde. En France, au moins 200 espèces de fourmis sont répertoriées. On peut en dénombrer les fourmis rouges, les fourmis charpentières et les fourmis pharaons, pour n’en citer que quelques-unes.

Les fourmis sont de la famille des Formicidae. Tout comme les guêpes, abeilles et frelons, elles sont de l’ordre des Hymnoptera. Par ailleurs, une colonie de fourmis peut comporter à elle seule de 20, en début de formation, à des milliers d’individus après installation complète. Omnivores, les fourmis se nourrissent de tout : petits animaux morts ou insectes, fruits, liquides sucrés, etc.

En outre, la fourmi vit dans un nid appelé fourmilière, en communauté au sein d’une colonie. La structure organisationnelle d’une colonie est comparable à celle d’une entreprise bien rodée dans laquelle tous travaillent à un seul but : la faire prospérer. C’est la loi du un pour tous qui est appliquée dans ce schéma d’organisation. Chaque fourmi ne naît, ne vit, ne travaille et ne meurt que pour la pérennité de sa colonie.

Les espèces courantes de fourmis présentes en France

Parmi les 200 espèces répertoriées en France, il n’existe en particulier aucune espèce dangereuse pour l’homme. Néanmoins, même si pour la plupart elles ne piquent pas, elles ne sont pas pour autant inoffensives et savent se défendre. Si vous avez des fourmis dans votre maison, il s’agit peut-être de l’une de ces espèces :

La Lasius Niger ou fourmi noire de jardin

Cette espèce est présente sur tout le territoire. Vivant dans le sol, elle préfère la nature et vous la retrouverez donc dans votre jardin, sous vos dalles ou sous vos murs. Il n’est pas rare qu’à la recherche de nourriture, l’une d’entre elles s’aventure à l’intérieur de la maison. Une fois son investigation terminée, elle retourne à sa colonie avec le butin. De couleur brun foncé ou noir, les ouvrières mesurent entre 3.5 mm et 5 mm, tandis que la reine mesure environ 15 mm.

Chez la fourmi noire de jardin, une colonie peut avoir à sa tête plusieurs reines et de milliers d’ouvriers. Il n’y a pas de conflits d’intérêts parmi les reines au pouvoir, ou de confusion dans les ordres aux ouvriers émanant de ces dernières. La prospérité de la colonie est le but poursuivi en tout temps et avant toute chose. De même, il peut arriver que sur une zone délimitée, un certain nombre de colonies de cette espèce se développe.

La Linepithema Humile ou fourmi d’Argentine

Elle nous vient tout droit d’Amérique du Sud. La superficie de la colonie s’étend sur des milliers de kilomètres, allant des côtes italiennes à celles méditerranéennes espagnoles. Elle passe par la France, et pour continuer sa progression et sa conquête des terres, n’hésite pas à éliminer toute autre espèce de fourmi présente sur son chemin. Les fourmis d’Argentine sont de couleur jaune foncé ou brun clair. Concernant leur taille, les mâles font de 1,9 à 2,1 mm et les ouvrières mesurent entre 2,1 et 2,6 mm.

Ce sont les reines, les plus grandes, avec leur taille de 4,5 à 4,9 mm. Comme pour la fourmi noire, il y a plusieurs reines dans une colonie et plusieurs colonies qui se côtoient sur une zone. Elles construisent généralement leurs nids hors des bâtiments, mais assez prêts pour trouver facilement de la nourriture. Les constructions privilégiées sont par exemple : les maisons, hôtels, restaurants, épiceries…

La Monomorium Pharaonis ou fourmi Pharaon

Répandue à travers le monde, la fourmi pharaon est originaire d’Afrique du Nord. Les premiers spécimens de l’espèce découverts par l’homme étaient présents dans les momies des pharaons d’Égypte. Ce n’est qu’il y a deux siècles, soit au XIXe siècle, qu’on commencera à en apercevoir sur le territoire français. À ce jour, toute la France a été conquise. La taille et la coloration des membres de cette espèce varient en fonction du statut social.

En effet, les fourmis pharaons ouvrières sont de couleur jaune brun foncé et mesurent entre 1,5 et 2 mm de long. Par contre, les mâles de l’espèce ont des yeux noirs et une couleur brun foncé qui s’apparente au noir, ils ont 3 mm de longueur. La reine a une longueur qui va de 3,6 à 5 mm et sa couleur est le brun-rouge. La chaleur est essentielle à leur survie, elles colonisent donc les bâtiments chauffés (hôtels, hôpitaux, maisons, etc.).

La Camponotus ou fourmi charpentière

Comme son nom l’indique, la fourmi charpentière travaille dans le bois. Autrement dit, elle creuse des galeries dans le bois, mais ne le mange pas comme le font les termites. On les retrouve sur l’ensemble du territoire et elles sont à la source d’importants dégâts immobiliers. Les points où le bois ne manque pas comme les forêts ou la charpente d’une maison sont leurs lieux de prédilection.

Chez cette espèce, une colonie peut compter jusqu’à 5000 ouvrières et la morphologie de ces dernières varie en fonction du rôle qu’elles occupent au sein de la colonie. Il y a les nourrices, les butineuses, les soldats, etc. Les ouvrières ont une taille entre 6 et 13 mm de long et les mâles en ont de 9 à 10 mm. L’espèce est reconnaissable à sa couleur rouge noirâtre et une seule reine est à la tête de chaque colonie.

Organisation structurelle d’une colonie de fourmis

Les fourmis sont des insectes sociaux, elles vivent en communauté et ne font rien en solitaire. L’organisation hiérarchique varie d’une colonie à une autre. Certaines ont à leurs têtes plusieurs reines quand d’autres n’en ont qu’une seule. La reine est le point central et le pilier de la colonie. Elle vit au cœur de la fourmilière, dans le coin le plus inaccessible en cas d’attaque humaine ou d’autres animaux. Sans l’aide de professionnels comme nous, il vous sera très difficile, voire impossible, de l’atteindre.

Les reines qui dirigent les colonies sont des fourmis femelles fertiles. Suite à un vol nuptial, il y a un accouplement entre les mâles et les futures reines. Elles sont dotées d’ailes qui tombent après fécondation, quant aux mâles, ils meurent. La reine fécondée se met à la quête d’un emplacement pour son nid et la création d’une nouvelle colonie. Lorsqu’elle le trouve, elle pond des œufs qui donneront naissance en premier à des ouvrières.

Il s’agit de femelles infertiles qui jouent plusieurs rôles comme la protection de la reine et de la colonie, la recherche de nourriture ou encore le rôle de nourrice. Quelques mois passent, la reine pond toujours des œufs et les ouvrières agrandissent les galeries de la fourmilière. Celle-ci est désormais mature et assez prospère, pour permettre à la reine de pondre des mâles. Ils n’ont pour seule destinée que de féconder les reines et ne participent pas à l’activité de la colonie.

La reine pondra également des œufs, desquels sortiront de futures reines. Le processus recommencera et ainsi de suite, il y aura de plus en plus de colonies de fourmis. En cas d’invasion de fourmis, vos tentatives pour les exterminer seront insuffisantes, car si la reine survit, le bal continue. Par ailleurs, durant son cycle de vie, une reine pondra des milliers d’œufs. Nous faire appel pour ce problème, c’est en finir avec cette fourmilière qui vous gâche la vie.

Système de défense des fourmis : piqûre ou morsure ?

La plupart des espèces de fourmis vivant sur le territoire ne représentent aucun danger pour l’homme. Une fourmi, n’attaque les hommes que pour se défendre, les petits insectes ou bestioles n’attaquent que pour se défendre, ou pour se nourrir. Autrement dit, les fourmis ne s’en prendront à vous que si elles se sentent menacées. Pour la majorité, elles savent mordre et n’hésiteront pas à le faire ou à vous projeter de l’acide formique après une morsure en cas d’attaque.

Cet acide est connu pour provoquer une véritable douleur qui durera un bon moment. Elles essaient ainsi de vous dissuader de repasser à l’attaque. Toujours est-il que quelques rares espèces sont équipées d’un dard et peuvent piquer comme une guêpe. Elles injectent un venin qui peut être plus ou moins concentré en fonction de l’espèce et peut donc provoquer une douleur sans nom ou des réactions allergiques.

Évitez de vous faire piquer et de subir toutes ces douleurs en vous attaquant vous-même à ces petites bêtes. Le mieux est de faire appel à des professionnels équipés pour mener une lutte efficace.

Prémices d’une invasion de fourmis chez vous

Dès que vous remarquez, la présence de fourmis volantes dans votre maison, c’est le début de l’infestation. Les fourmis réalisent le vol nuptial auquel succède la création d’une ou de plusieurs colonies. Si vous ne les avez pas aperçus à ce moment, vous observerez alors plus tard, la présence de fourmis ouvrières dans la maison, sur les murs ou dans le jardin. Parmi ces dernières, il y a les éclaireuses, ce sont elles qui se chargent de trouver les sources de la nourriture.

Dès qu’un point de nourriture est identifié, elles retournent à la fourmilière en traçant un chemin à l’aide de leurs phéromones. En ligne, l’une derrière l’autre, les fourmis quittent en nombre suffisant leur nid pour se rendre au point de nourriture en suivant le chemin. Si le nid n’est pas dans votre maison, elles passent alors par les fenêtres, les cadres de portes, les petites fissures pour pénétrer chez vous.

Après un certain nombre de tours, de leur nid à votre maison, elles peuvent juger l’environnement propice à une installation du nid. Elles commenceront donc à emménager, car votre logis leur garantit un garde-manger inépuisable. C’est la recherche de nourriture qui les pousse à s’installer chez vous. Les quelques miettes que vous oubliez après un repas font leur bonheur, de même que les aliments non couverts, les denrées sucrées, les déchets, etc.

Aux premières apparitions de fourmis, il est important de réagir et de faire appel à des professionnels pour prévenir l’infestation. Il ne faut pas une année à une fourmilière pour avoir en son sein des milliers de fourmis. La reine est conçue pour pondre continuellement des œufs. Si vous attendez trop longtemps pour mener une action, vos murs ou votre jardin entier pourraient être une fourmilière géante à l’intérieur de laquelle vous vivez.

Dégâts ou nuisances des fourmis chez vous

Les fourmis sont à la source d’un bon nombre de nuisances tant sur le plan matériel que sur le plan médical. En un rien de temps, ces insectes deviennent envahissants et peuvent même causer des dégâts irréparables.

À l’extérieur de la maison

Quand elles sont installées à l’extérieur, elles peuvent donner à votre jardin, vos aires aménagées (gazons, potager, plates-bandes ou trottoirs) un aspect peu engageant. En effet, les fourmis creusent dans le sol les galeries de leurs nids et rejettent les déblais à la surface en petit tas accumulés. On pourrait penser à des taupinières miniatures. Un seul petit tas passe encore, mais s’il y en a des dizaines, voire des centaines, votre extérieur ne ressemble plus à rien.

Vous aurez beau les tasser ou les détruire, le lendemain, ils seront de retour. En outre, à force de creuser, le système racinaire de vos plantes pourrait en être très affecté. Les fourmis font l’élevage de pucerons parce qu’elles se nourrissent du miellat sécrété par ces insectes. En échange, elles leur offrent protection et aliments pour se nourrir. Ces pucerons éliront domicile sur vos plantes qui s’affaibliront progressivement.

À l’intérieur de la maison et sur le plan médical

Les fourmis font un véritable carnage endommageant diverses structures ou creusant des trous un peu partout (matières naturelles ou synthétiques). Les fourmis charpentières par exemple peuvent causer de gros dégâts dans les poutres, la charpente, les meubles en bois, etc. La structure de la maison sur le long terme pourrait finir par s’effondrer parce qu’elle est très affaiblie par tous ces trous.

En plus de se nourrir de vos aliments, elles peuvent vous provoquer des intoxications alimentaires ou autres maladies (nosocomiale). Elles transportent sur elles, des bactéries qu’elles ont ramassées en se promenant un peu partout ou en se nourrissant d’animaux morts. Ces bactéries se déposent sur les aliments lorsque les fourmis viennent se servir. Vous voilà parti pour un tour à l’hôpital.

Les méthodes d’extermination des fourmis

Lorsque les fourmis décident de vivre en cohabitation avec vous, elles le font bien entendu sans votre consentement. Elles savent si bien creuser leurs galeries et se cacher qu’il vous sera impossible de les débusquer. Les seuls à y arriver sont les professionnels qui ont été formés pour cela. Plusieurs astuces et méthodes naturelles vous sont proposées pour limiter au mieux la propagation des fourmis.

Cependant, bien qu’elles soient pour la plupart à portée de main ou économique, elles ne feront que traiter le problème en surface. Comme dans une bataille, une fois le roi mort les adversaires battent en retraite. Dans ce cas-ci, c’est la mort de la reine et de toutes les futures reines présentes dans la colonie qui mettra fin à l’infestation. Petit problème, elles sont inatteignables sauf pour les entreprises de désinsectisation comme la nôtre.

Méthodes naturelles ou de grand-mère

Ils ne sont utiles que pendant un court moment et ne servent qu’à repousser les fourmis. Il s’agit du citron, du marc de café, du vinaigre, etc. Il faudra les renouveler fréquemment, tous les jours ou les deux jours, mais les fourmis sont coriaces, elles trouveront un autre chemin pour sortir de leur nid. À moins de recouvrir toute votre maison, des meubles au plafond avec ces produits 24 h/24, vous ne serez pas débarrassé d’elles.

Méthodes chimiques ou produits de grande surface

Il est possible de faire l’acquisition de répulsifs et d’insecticides à fourmis. À la différence des méthodes naturelles qui ne tuent pas les fourmis, ces produits le font. Quoi qu’ils ne servent comme les autres techniques qu’à traiter le problème en surface. Ils ne peuvent pas atteindre la cavité de la reine, de la nurserie ou des futures reines.

Ils sont disponibles sous forme de sprays, de gels, de granulés ou de poudre. Il existe aussi les pièges à fourmis qui servent à les capturer. Tous ces moyens ne pourront être utiles que sur les fourmis visibles. Qu’en est-il de celles qui sont sous terres ou dans les cloisons ? Le meilleur moyen de leur dire adieu est de confier cette tâche aux professionnels que nous sommes.

S’en remettre à une entreprise de désinsectisation

Dès les premiers signes de la manifestation de fourmis chez vous, le mieux est de s’adresser directement à une entreprise antiparasitaire. Si vous optez pour le traitement du problème par vous-même, vous penserez l’avoir résolu, mais pendant ce temps, la colonie s’agrandit de plus en plus. Le problème devient rapidement ingérable et les coûts pour une extermination basiques au départ, montent très vite.

Il apparaît clairement qu’agir rapidement en faisant confiance à des spécialistes permet de gagner la guerre sans aucun effort. Nos agents inspecteront chaque coin et recoin du site pour déterminer l’espèce à laquelle nous avons affaire. La méthodologie de travail qu’ils suivront pour supprimer ces insectes consiste à identifier l’espèce de fourmis, les causes de son apparition et le niveau d’infestation et utiliser un traitement approprié à la situation présente.

Le coût d’une désinsectisation pour un bon débarras définitif de ces insectes varie en fonction de la zone et de l’étendue de l’infestation. Le tarif minimum d’un professionnel peut même être inférieur au coût total de tous les produits naturels ou non que vous utilisiez à répétition pour vous en débarrasser. Faites-nous confiance et laissez-nous faire de cette invasion un mauvais souvenir.

Foire aux questions sur les fourmis

Pourquoi suis-je envahi par des fourmis ?

À la recherche constante de nourriture, les fourmis s’incrustent dans votre maison. Elles y feront leurs nids et la nourriture présente dans vos placards constituera leur garde-manger.

Est-ce que les fourmis peuvent piquer ?

Certaines espèces de fourmis sont équipées d’un aiguillon au bout de l’abdomen qui inflige une piqûre douloureuse. Nonobstant, la majorité des espèces présentes en France sont juste capables de mordre et de projeter de l’acide formique.

Quels dégâts peuvent occasionner les fourmis ?

Les fourmis causent des dégâts matériels et peuvent nuire à la santé de l’homme. Elles creusent des trous un peu partout, que ce soit dans les murs, ou dans vos équipements en matières synthétiques ou naturelles. Elles abîment l’aspect agréable de vos espaces aménagés et sont vectrices de bactéries qui peuvent vous provoquer une intoxication alimentaire.

Comment exterminer les fourmis présentes chez soi ?

Un bon nombre d’astuces naturelles ou chimiques sont à votre disposition pour vous débarrasser de ces bestioles. Néanmoins, elles ne servent qu’à les repousser et ne sont qu’une solution temporaire. Faire appel à des professionnels en désinsectisation pour ce problème, c’est enrayer l’invasion de façon définitive.

Ligne directe disponible

Bonjour, Lionel est en ce moment disponible au 06 20 24 39 59 pour répondre à vos questions.