04 93 92 34 36
Mouches
Soluty est une société 3D (Dératisation, Désinsectisation, Désinfection) qui intervient sur le département des Alpes-Maritimes et Monaco. Nous sommes experts dans les solutions de lutte raisonnée pour détecter, traiter et prévenir les Bio-agresseurs.

Les mouches, ces insectes agaçants !

La mouche est un ravageur mondialement connu dans les fermes et surtout les maisons. On constate toujours que cette espèce est reliée à l’homme ou à ses activités. Elles traînent devant nos domiciles espérant avoir une chance de se faufiler. Peu importe le nombre de coups de tapettes ou de torchons qu’elles reçoivent, elles refusent de s’en aller. Les ceintures anti-mouches, les pièges à mouches électroniques et les torchons ordinaires ne peuvent pas complètement éliminer ces parasites. Alors, qu’est-ce qui attire ces créatures ? D’où viennent-elles ? Comment s’en débarrasser ? Sont-elles dangereuses pour la santé ? Vous aurez des réponses à toutes ses interrogations dans la suite de cet article.

Informations à savoir sur la mouche

Les mouches font partie de l’ordre des diptères qui représente l’un des plus grands groupes d’insectes. Le mot « diptère » signifie « deux ailes », les mouches font donc partie de cette catégorie. Elles sont attirées pas toutes matières organiques afin d’y pondre leurs œufs. C’est cette habitude qui les met tout le temps en contact avec les humains, et qui les peint comme des charognards.

Les mouches peuvent être divisées en deux groupes : selon leur apparence et leurs préférences alimentaires. Les mouches à ordures telles que les mouches domestiques, les mouches à merde et les mouches à viande sont des insectes relativement petits possédant un corps mou et de grands yeux. Ce sont des mouches robustes. D’autres types de mouches comme les mouches d’égout et les mouches des fruits ont un corps plus petit avec des pattes assez délicates. Il existe donc une multitude d’espèces de mouches, chacune avec son propre mode de vie.

Les différents types de mouches

  • La mouche domestique ou Musca domestica

C’est la mouche qui traîne souvent dans nos maisons. Elle est de couleur grise foncée, longue de 1/4 de pouce, avec quatre bandes sombres au milieu de son corps. Ce genre de mouche pond d’habitude ses œufs sur les excréments d’animaux et les ordures. Elles peuvent voler sur une distance d’un à deux miles pour trouver des sites de nidification appropriés.

  • La mouche soufflante ou Calliphoridae spp.

Son nom lui vient du fait qu’à l’étape de larve, cette mouche se développe dans le corps des animaux morts, provoquant le gonflement de ces derniers. Elle est aussi attirée par les déchets. Elle a quasiment la même taille qu’une mouche domestique sinon plus. Elle est souvent de couleur bleue et verte bien qu’on en trouve d’autres de couleur noire ou bronzée assez brillante. Si vous avez de nombreuses mouches de ce genre chez vous, cela veut souvent dire qu’il y a une carcasse d’animal dans votre maison.

  • La mouche de la chair encore appelée Sarcophagidae spp.

Les mouches de chair sont des insectes qui recherchent d’habitude de la chair pourrie ou des morceaux de chair sur lesquels pondre leurs œufs. Comme la mouche domestique, la couleur des mouches à chair adultes est sombre (grise ou noire). Elles ont en général trois bandes sombres sur la poitrine. Elles sont un peu plus grosses que la mouche domestique et ont un motif en damier sur l’abdomen.

  • La mouche stable encore appelée Stomoxys calcitrans

À l’inverse des autres types de mouches, la mouche stable n’est pas du genre à traîner sur les tas d’ordures ou autres. Chez cette dernière, les deux sexes se nourrissent du sang d’animaux et d’humains en mordant la cheville de leurs victimes. La morsure est douloureuse, mais ne transmet aucune maladie. On retrouve les œufs de cette créature sur de la paille ou de l’engrais pourris, sur des déchets de jardin ou sur la nourriture pour animal.

  • Le Pollenia rudis

Cette mouche est similaire à la mouche domestique, mais ses ailes sont parallèles au reste du corps et non triangulaires comme les mouches domestiques. Elle est recouverte de fins poils dorés et n’a pas de rayures sur la poitrine. C’est sur des vers de terre qu’elle pond ses œufs. Ainsi, les larves issues de ses oeufs dévorent le ver.

À l’automne, les mouches adultes prennent d’assaut les maisons, plus précisément les greniers afin d’y passer l’hiver. Contrairement aux autres mouches, la principale méthode qui permet de faire face à ce genre de mouche est l’exclusion. Cela veut donc dire qu’il faut sceller le bâtiment pour les empêcher d’entrer.

Les mouches de petite taille

  • Les Mouches des fruits ou le Drosophila spp.

Ce type de mouche, en plus des fruits mûrs ou pourris, est également attirée par les liquides sucrés ou fermentés (comme le vin, le sirop, le soda et le vinaigre). C’est dans ce genre d’environnement que les œufs de cette mouche sont pondus. Les adultes ont la taille d’un moucheron et ont une couleur jaune-brun et des yeux rouges.

  • Les Mouches phorides ou Phoridae spp.

En raison de leur poitrine arquée, ils sont également connus sous le nom de mouches à tête de siège. Les mouches phorides sont de toutes petites mouches noires. Les larves se nourrissent de divers débris organiques en putréfaction. Si le bon matériau est présent, un grand nombre de mouches s’accumuleront rapidement. Elles apparaissent souvent non loin des déchets liquéfiés, les eaux usées et la charogne, qui sont généralement cachées dans des endroits difficiles d’accès et d’inspection.

  • Les Mouches des égouts encore appelés Psychodidae spp.

Ce type de mouches mesure généralement 1/8 de pouce de long et est légèrement plus grand que les autres mouches. Leurs larges ailes velues ont donné à l’espèce un autre nom : la mouche drainante. Ils sont également appelés mouches d’égout, car ils vivent dans les eaux usées.

Il est souvent noté que les mouches d’égout adultes se reposent sur le mur de la salle de bain. Les larves vivent dans la boue colloïdale immergée dans le sol, les éviers et les toilettes. Elles étendent leurs tubes respiratoires vers la surface afin de s’approvisionner en oxygène. Pour éliminer l’infection, utilisez une brosse métallique et/ou un nettoyeur de drain pour désencrasser les tuyaux et les siphons de drainage.

  • Les mouches de champignon ou Sciaridae et Fungivoridae spp.

Les mouches des champignons sont des mouches à longues pattes relativement minces qui ressemblent à de petits moustiques. Les larves des mouches de champignons restent dans des endroits humides où ils peuvent se nourrir de champignon. Le fait qu’il se retrouve chez vous peut être lié aux excréments de pigeons et aux plantes en pot qui poussent des champignons.

Lorsque vous retirez les excréments de pigeon ou de chauve-souris, assurez-vous d’humidifier la zone avec un désinfectant pour éliminer les organismes toxiques qui peuvent être présents dans les excréments.

Description du cycle de vie d’une mouche

Les mouches domestiques connaissent une métamorphose totale lors des différents stades de leur cycle de vie. Elles hivernent sous forme de larves ou de chrysalides en dessous des tas de fumier ou d’autres zones protégées. Les conditions estivales chaudes sont généralement les meilleures pour le développement de la mouche domestique, et elle peut terminer son cycle de vie en sept jours minimum et en dix jours maximum.

Cependant, dans des conditions non optimales, le cycle de vie de la mouche peut durer deux mois. Dans les régions tempérées, jusqu’à 10 à 12 générations peuvent se succéder chaque année, et plus de 20 générations peuvent se succéder dans les régions subtropicales et tropicales.

Stade 1 : l’œuf

Les œufs de mouche mesurent environ 1,2 mm de long. Chaque mouche femelle peut libérer 500 œufs par lots de 75 à 150 en à peine trois ou quatre jours. Le nombre d’œufs pondus dépend de la taille de la mouche femelle.

À une température intermédiaire de 25 à 30 °C, la production d’œufs est la plus élevée. Habituellement, plusieurs mouches pondent leurs œufs prêts les unes des autres, elles produisent donc un grand nombre de larves et chrysalides. Il est important que les œufs restent humides sinon elles ne pourront pas éclore.

Stade deux : Larve

Les premières larves mesurent 3 à 9 mm de long, et sont généralement blanc laiteux, cylindriques, mais effilées vers la tête. La tête contient deux crochets sombres. Par temps chaud, l’asticot sort de son cocon de 8 à 20 heures. Il commence à se nourrir et se développer dans le cocon dans lequel il a vu le jour.

Les larves traversent trois différents stades avant de devenir un asticot adulte. À cette étape, elles mesurent 7 à 12 mm de longueur et ont un aspect graisseux. Elles ont une couleur blanche laiteuse. Ces larves survivent idéalement dans du fumier. La température optimale pour le développement larvaire est de 35 à 38 °C, bien que le taux de survie des larves soit le plus élevé entre 17 et 32 ​​°C. Ces dernières ont besoin de 4 à 13 jours pour terminer leur développement à la température optimale, mais de 14 à 30 jours à une température de 12 à 17 °C.

Un substrat riche en nutriments est un excellent milieu de croissance pour les larves. Peu d’engrais sont nécessaires pour la croissance des larves. Elles peuvent aussi se développer sous terre étant donné que le sol contient une petite quantité d’engrais dégradés. Après avoir atteint la phase adulte, l’asticot peut ramper sur 15 mètres afin d’atteindre une zone sèche et fraîche près du matériel reproducteur et passer au stade de chrysalide.

Stade trois : Nymphe

Pendant cette phase, la nymphe mesure environ 8 mm de long et se produit dans le nid formé par la dernière peau de la larve. Sa couleur varie avec l’âge et donc peut passer du ver au jaune, au rouge, au brun et au noir. La pupe a une forme différente de la larve, car ses deux extrémités sont rondes. Les pupes ont besoin de 2 à 6 jours à une température de 32 à 37 °C pour compléter leur développement. Quand elles sont par contre à une température de 14 °C, il leur faut entre 17 et 27 jours.

Stade quatre : Mouche adulte

Les mouches domestiques adultes mesurent entre 6 à 7 mm de long. Les mouches femelles sont plus grosses que les mâles. La différence entre les femelles et les mâles est que la distance entre les yeux de la femelle est relativement large, comparée à celle des mâles. La mouche adulte a les yeux rouges, quatre grosses marques noires étroites sur la poitrine et la quatrième veine longitudinale de son aile sont fortement courbée vers le haut. Son abdomen a la couleur grise ou jaune clair et une ligne médiane assez sombre.

Les mouches adultes ont normalement une durée de vie de 15 à 25 jours. Cependant, dans certains cas, une mouche adulte peut vivre pendant deux mois. Sans nourriture, sa durée de vie est réduite à deux ou trois jours. Toutefois avec une nutrition adéquate, en particulier le sucre, sa durée de vie peut être prolongée. La mouche adulte a besoin de nourriture avant l’accouplement. À ce propos, l’accouplement en question ne dure qu’entre deux à quinze minutes. Entre les quatre et vingt jours suivants, l’accouplement, la femelle commencera à pondre des œufs.

Les mouches femelles ont besoin de protéines pour pondre des œufs. Les excréments dont elles se nourrissent ne suffisent pas. La capacité de reproduction potentielle des mouches est immense, mais heureusement elle ne sera jamais réalisée. Les scientifiques ont calculé que dans des conditions optimales, si un couple de mouches commençait à se reproduire en avril, elles seraient à l’origine dès le mois d’août, parents de 191 010 000 000 milliards de mouches.

La nuit, les mouches sont inactives. Elles vont se reposer dans des endroits comme les arbres, les arbustes, les fils aériens, à l’intérieur des bâtiments et autres. Cet aspect peut les rendre parfois difficiles à dénicher. Cependant, notre équipe est assez bien équipée pour vous aider à les exterminer.

Les différents moyens de lutte contre les mouches

Les moyens de lutte contre les mouches les plus souvent utilisées sont l’assainissement, les pièges et l’utilisation d’insecticides. Une combinaison de ses différents moyens protégera votre domicile des mouches.

Il est toutefois important de rappeler qu’il est recommandé de faire appel à de vrais professionnels pour procéder à l’élimination de ses bestioles. Certaines de ses méthodes sont assez dangereuses et surtout difficiles à combattre. N’hésitez donc pas à recourir à nos services pour assainir votre cadre de vie.

L’assainissement, première mesure de protection

Une bonne hygiène est une étape essentielle pour tout plan de lutte contre les mouches. Les nourritures et objets sur lesquels les mouches sont susceptibles de pondre des œufs doivent être enlevés ou détruits.

La paille humide ne doit pas s’accumuler dans ou près des bâtiments. La paille étant un élément important dans la reproduction des mouches, il n’est pas recommandé de l’utiliser comme une litière. La nourriture renversée ne doit pas s’y accumuler. Habituellement, le contrôle des mouches dans un rayon de 1 ou 2 kilomètres de la municipalité aide à prévenir la propagation de mouches domestiques.

Éliminer les mouches adultes peut réduire leur nombre, mais pour une bonne gestion, les zones de reproduction doivent être détruites. Les poubelles doivent être bien fermées et nettoyées régulièrement. Les sacs poubelles doivent être utilisés pour y mettre les déchets secs et les ordures puis être scellés. Toutes les poubelles doivent être aussi éloignées autant que possible de l’entrée de votre maison.

Procéder à l’exclusion

Un autre moyen de lutte contre les mouches est de les expulser de votre maison. Pour cette raison, les portes, les fenêtres et autres doivent être la majeure partie du temps fermé. Les différentes autres entrées que les mouches utilisent doivent être vérifiées et scellées. Vous pouvez également installer un ferme-porte automatique pour vous améliorer la tâche.

Autour des maisons et des entreprises, il est utile de couvrir ou de recouvrir les fenêtres, les portes et les poubelles pour empêcher les mouches de pénétrer et d’accéder à leur site de reproduction. L’emballage des ordures ménagères dans des sacs en plastique et l’enfouissement des ordures sous au moins 15 cm de sol ou dans des décharges sanitaires peuvent également contribuer à éliminer la reproduction.

Utiliser des pièges

Si suffisamment de pièges sont utilisés, s’ils sont placés où il faut et utilisés à la fois à l’intérieur et en dehors de chez vous, les pièges sauront se rendre utiles contre les mouches. Les mouches domestiques sont attirées par la surface blanche et des appâts odorants. À l’intérieur, les pièges à ultraviolets collectent les mouches dans des cônes inversés ou utilisent des grilles d’électrocution pour les tuer.

Un piège doit être placé tous les 30 pieds du mur dans votre maison, mais pas au-dessus ou à moins de 5 pieds des endroits où la nourriture est faite. Il est conseillé de mettre les pièges à l’extérieur, en particulier près des entrées de votre maison, des allées, sous les arbres, les aires de repos des animaux, etc. Des moustiquaires standards doivent être utilisées pour couvrir hermétiquement les ouvertures du bâtiment afin d’empêcher les mouches d’entrer.

Le piège peut être un appât avec de la mélasse, du sucre, de la viande ou des fruits, et est généralement combiné avec un dispositif qui piège les mouches. La phéromone sexuelle (Z) -9-trityl peut également être utilisée comme phéromone d’agrégation.

L’idéal serait de faire recours à une entreprise de désinsectisation comme la nôtre, qui procédera à leur élimination de façon sélective.

Utilisation de produits chimiques

Bien que l’utilisation de pesticides ne soit généralement pas le meilleur moyen de résoudre le problème des mouches, les produits chimiques peuvent parfois être un élément important d’un plan complet de lutte contre les mouches. Les bandes anti-mouches qui libèrent des poisons qui peuvent être posées dans le grenier ou dans des pièces fermées vides et petites où résident les mouches.

Les pesticides de contact étiquetés comme anti-mouches peuvent être utilisés comme traitement pour éliminer les mouches adultes. Cependant, ce type de contrôle ne peut qu’apporter qu’un confort passager, et non résoudre le problème.

Les pesticides résiduels (des pesticides qui fonctionnent pendant une longue durée) peuvent être appliqués sur les surfaces extérieures où viennent se reposer les mouches. Vous pouvez également utiliser des appâts à base de pesticides pour vous débarrasser des mouches qui tournent autour de votre poubelle.

Effectuer une inspection

Tout comme l’hygiène est l’élément important d’une bonne gestion des mouches, l’inspection est également la clé de l’hygiène. Afin d’éliminer les lieux de reproduction des mouches, il est nécessaire de trouver d’abord des leurres. Habituellement, cela ne peut être fait qu’en inspectant minutieusement les lieux et en sachant quoi chercher et où. Vous devez d’abord identifier le type de mouche concernée, trouver la substance qui l’attire puis éliminer cette dernière.

Les mouches, un risque pour l’hygiène

Les mouches domestiques, par exemple, peuvent propager des maladies telles que l’intoxication alimentaire et la dysenterie. Les mouches, y compris les mouches d’étable et les moustiques (qui sont également classés comme des mouches, ou Diptères), peuvent infliger des piqûres douloureuses en se nourrissant du sang des humains et d’autres animaux, et certaines espèces transmettent des maladies.

Les dommages les plus graves associés à la mouche sont les désagréments et les dommages indirects causés par la propagation potentielle d’agents pathogènes (protozoaires bactéries, virus, champignons,) associés à cette mouche. Les agents pathogènes sont absorbés par les mouches des ordures et d’autres saletés, puis transférés vers la nourriture humaine.

La migration des mouches des excréments d’animaux ou humains vers les aliments que les humains consommeront est particulièrement inquiétante. De plus, lorsqu’ils sont consommés par les mouches, certains agents pathogènes peuvent rester dans la bouche ou le tube digestif pendant plusieurs jours, puis se propager lorsque les mouches défèquent ou refluent.

En l’absence de plomberie, comme des toilettes ouvertes, de graves problèmes de santé peuvent survenir, en particulier lorsqu’il y a des marchés alimentaires en plein air, des hôpitaux ou des abattoirs non loin.

Les agents pathogènes courants transmis par les mouches domestiques comprennent Campylobacter, la Salmonelle, l’Escherichia coli, Shigella, la Chlamydia et de nombreuses autres espèces pathogènes. Ces mouches sont le plus souvent associées à une pandémie de diarrhée et du shigellose, mais sont également associées à une intoxication alimentaire, à la fièvre typhoïde, à la tuberculose, à l’ophtalmie, à la dysenterie et à la propagation de parasites.

Notifions tout de même que malgré toutes ses dispositions, il est bien possible que vous soyez assaillis par ces bestioles. Les astuces ci-dessus citées ne sont pas des remèdes miracles et leur fiabilité n’est pas absolue. Le mieux serait toujours de vous fier à notre équipe de professionnels pour vous débarrasser de ces bestioles qui vous gangrènent la vie.

La foire à questions sur les mouches

Pourquoi suis-je envahi de mouches ?

Les mouches sont généralement attirées par les odeurs. Si vous prenez trop de temps à nettoyer votre maison ou à débarrasser vos ordures, il est certain que vous subirez une invasion de ces insectes nuisibles dans votre espace. De plus, il faut noter que la chaleur intérieure est une raison valable pour qu’elles s’incrustent à longueur de temps. Il est aussi impératif d’éviter de laisser à l’air libre les fruits ou nourritures.

Est-ce que les mouches représentent un risque pour l’hygiène ?

Ces bestioles représentent un véritable danger pour votre santé et celle de toute votre famille. Elles peuvent vous occasionner une intoxication alimentaire et la dysenterie. Il est donc vital de se débarrasser convenablement de ces nuisibles en faisant appel à des professionnels aguerris qui pourront vous soulager le plus tôt possible de ce problème.

Comment se débarrasser des mouches ?

Il existe bien des moyens pour se débarrasser des mouches. Ces moyens sont généralement proposés pour prévenir l’invasion probable de ces insectes. Des mesures peuvent être prises pour limiter leur présence dans votre environnement comme le fait de bien entretenir et vous débarrasser rapidement de votre poubelle quand elle est pleine. Aussi, prenez le soin de toujours nettoyer votre cuisine et votre vaisselle sale.
Cependant, pour ce qui est de l’extermination de ces insectes, l’usage de produits chimiques sera requis. Au vu de la toxicité des produits, faire appel à des professionnels serait plus judicieux.

Ligne directe disponible

Bonjour, Lionel est en ce moment disponible au 06 20 24 39 59 pour répondre à vos questions.