Permanence week-end 06 20 24 39 59

La désinfection dans le domaine médical

Les désinfectants ont plusieurs domaines d’application dans le secteur médical.

La désinfection de la peau

En médecine, la désinfection cutanée peut être appliquée au patient ou au personnel soignant lui-même. Les désinfectants sont utilisés pour leurs propriétés curatives (nettoyage des plaies), mais aussi à titre préventif (hygiène du corps, lavage des mains, etc.).

En milieu sanitaire, on fait recours à la désinfection préventive de plusieurs manières différentes. Il peut s’agir de l’utilisation d’un savon ou d’un shampoing. Les produits utilisés dans ces cas peuvent être des biocides.

La désinfection curative par contre se fait sur une peau blessée. Elle a un but thérapeutique. Elle se fait sur prescription médicale et avec des produits antiseptiques aqueux.

Par ailleurs, la désinfection des mains du personnel médical est une règle incontournable en milieu sanitaire. Cela permet d’éviter la transmission accidentelle des germes lors d’une opération chirurgicale par exemple. Les gels hydroalcooliques sont très utilisés dans les dispositions sanitaires.

La désinfection des mains se fait suivant deux procédés en général : la désinfection hygiénique et la désinfection chirurgicale.

  • La désinfection hygiénique :

Elle consiste en l’élimination de la flore transitoire et à la réduction éphémère de la flore résidente sur les mains. L’utilisation des solutions hydroalcooliques permet de couvrir les germes végétatifs présents sur la peau.

  • La désinfection chirurgicale

Celle-ci permet de réduire également la flore résidente. La différence avec la précédente réside dans le fait que son action est beaucoup plus durable. Elle peut être efficace pendant trois heures minimum. Les produits utilisés dans les deux cas sont quasiment les mêmes, cependant les procédures d’applications sont différentes.

La plupart des désinfectants utilisés sur la peau sont connus pour être très peu irritants que ceux utilisés dans la désinfection des surfaces, ou du matériel médical. Cependant, l’exposition continuelle du personnel médical aux produits désinfectants peut entrainer des dommages sur leur peau et même sur leur organisme respiratoire.

La désinfection du matériel médical

De façon générale, la désinfection du matériel médical comporte trois étapes. Le nettoyage, encore appelé prédésinfection, le rinçage et la désinfection proprement dite. La prédésinfection permet d’obtenir un nettoyage superficiel de la surface tandis que la désinfection assure la propreté microscopique.

  • Le nettoyage ou prédésinfection

Cette étape s’effectue avec un détergent. Cela permet de réduit la quantité de micro-organismes présents sur le support. Il peut s’agir d’une parcelle de peau, d’une surface de travail ou du matériel médical. Le détergent le plus utilisé aujourd’hui est le savon. En ce qui concerne le matériel médical, cette étape peut se faire par essuyage ou par immersion du matériel dans une solution détergente.

Grâce à un brossage, un frottement ou un curetage, le matériel est débarrassé d’une bonne partie des micro-organismes présents sur sa surface. Cependant les agents contenus dans les détergents peuvent être nocifs pour l’organisme à des doses élevées.

  • Le rinçage

Le rinçage consiste en un écoulement de l’eau sur la surface préalablement nettoyée. Il est conseillé d’utiliser de l’eau potable. Si cela n’est pas possible, le mieux serait d’utiliser des compresses humides. Cela permet l’évacuation des particules nocives comme les souillures, les sérosités, les squames, etc. De plus, le rinçage permet d’évacuer les résidus de détergent restant sur la surface.

  • La désinfection elle-même

Cette étape vient après les deux précédentes. Elle permet de réduire ou d’éliminer totalement les micro-organismes restants. Il faut dire que les résultats de cette étape dépendent essentiellement du principe actif du désinfectant utilisé. Il s’agit notamment d’action virucide, fongicide, sporicide et bactéricide. Un désinfectant possédant ces fonctions peut tuer les microbes, les bactéries, les virus les spores bactériennes et les champignons microscopiques.

Cependant, certains détergents ont plutôt un effet limiteur sur l’évolution des germes. On parle dans ces cas, de propriété fongistatique, bactériostatique et virostatique. L’efficacité de leurs actions est préalablement déterminée par des tests in vitro préalablement effectués. Cependant, certains facteurs peuvent être défavorables à l’action des désinfectants. Il s’agit de la concentration du produit utilisé, du pH, de la température du milieu ou de la présence de matières organiques.

La désinfection de l’air

Il faut reconnaître que celle-ci est de moins en moins utilisée dans le domaine médical. Cette réticence à effectuer la désinfection aérienne est due au fait que le formaldéhyde, principal désinfectant utilisé, est reconnu comme un agent cancérogène. Même si elle reste plébiscitée dans certains pays, la plupart des centres médicaux ne l’utilisent qu’en cas d’extrême nécessité.

Elle est souvent utilisée dans les cas où les patients sont exposés à de hauts risques d’infection. Il s’agit notamment des patients en hématologie ou ceux attendant une greffe d’organe. La désinfection aérienne est également utilisée en cas d’infection nosocomiale dans un centre médical.

Le produit est libéré dans l’air grâce à une machine conçue à cet effet. On prend toutefois le soin d’évacuer tout le secteur à décontaminer avant une quelconque application. Il est impératif de respecter la durée d’action du produit ainsi que sa dissipation avant toute pénétration dans la pièce décontaminée.

N’hésitez pas à faire appel à notre entreprise de désinfection à Nice qui se déplace dans toute le département des Alpes-Maritimes (06).

En savoir plus sur la désinfection