04 93 92 34 36
Psoques 
Soluty est une société 3D (Dératisation, Désinsectisation, Désinfection) qui intervient sur le département des Alpes-Maritimes et Monaco. Nous sommes experts dans les solutions de lutte raisonnée pour détecter, traiter et prévenir les Bio-agresseurs.

Tout sur les psoques 

Il est de notoriété publique que certains insectes peuvent être terriblement nuisibles pour l’homme surtout à cause de leurs piqûres. Ces bestioles sont présentes partout. Elles peuvent se retrouver dans votre habitation comme dans votre bureau. C’est le cas des psoques, ces petites bêtes qui rongent, détruisent et pullulent dans toutes les pièces de la maison. Il est quasi impossible de trouver ce havre de paix que votre maison est censée représenter en cas de prolifération de ces insectes.

Ce qui est certain, c’est qu’une invasion de psoques chez vous est loin d’être une nouvelle qui vous ravirait. En fait, plus ils vous dérangent, plus l’envie d’en finir sera poignante. Bien qu’il existe certaines méthodes pour se défaire de ces nuisibles, elles demeurent de loin moins efficaces que de faire appel à notre équipe de professionnels.

Généralités sur les psoques

Les psoques sont de minuscules insectes qui appartiennent à une espèce appelée Psocotera. Ce sont des insectes extrêmement envahissants qui peuvent vous rendre la vie dure. Ne soyez pas étonnés de voir des pages de vos bouquins rongés de part et d’autre si vous avez des psoques chez vous. Ces insectes ont un goût prononcé pour tout ce qui est en papier, d’où leur second nom, les poux du livre. Ils s’attaquent à tout et peuvent très vite devenir une épine dans votre pied. Éliminer les insectes de ce genre est la seule alternative pour s’en débarrasser.

L’étymologie de son nom en dit long sur la nature nuisible de cet insecte. Il provient du grec « psochein » qui veut dire ronger, émietter, broyer. Il n’est donc pas étonnant de voir que ces insectes sont capables de causer bien des dégâts. Ils proviennent surtout des milieux tropicaux. Tout comme de nombreuses autres espèces d’insectes, les psoques sont répartis en des milliers de sous-espèces.

Aujourd’hui, on répertorie environ 4500 espèces différentes de psoques. Un nombre ahurissant, vu les nombreux dommages qu’ils sont capables de causer. La France à elle seule compte déjà plus de 120 espèces différentes de poux du livre.

Certaines espèces de psoques sont plus ou moins nuisibles que d’autres. Parmi ces nombreux insectes que l’on compte aujourd’hui en France, neuf d’entre elles constituent réellement une menace. On les retrouve dans les entrepôts, les maisons, les lieux patrimoniaux, etc. Ils peuvent être réunis en quatre grandes catégories : les Ectopsocidae, Liposcelididae, Psyllipsocidae et Trogidae.

Comment reconnaître un psoque ?

Le pou de livre est un insecte très petit et donc difficilement remarquable lorsqu’il est isolé de la colonie. Certaines espèces de ces minuscules insectes sont pourvues d’ailes, d’autres non. Les premières vivent souvent à l’extérieur, dans la nature sur les écorces des arbres. Pour cette catégorie, un psoque adulte possède quatre ailes membraneuses. Leurs deux ailes postérieures ont la particularité d’être plus longues que les antérieures. Les espèces dépourvues d’ailes encore appelées aptères sont retrouvées dans les maisons.

Les psoques possèdent tous un corps extrêmement mou. Il est parfois transparent, mais peut également avoir une couleur brun terne selon l’espèce. Ces pièces buccales sont très petites, mais elles constituent sa principale arme. Elles lui servent de broyeuses. Le papier et certaines autres substances végétales y passent très rapidement. Lorsque les ailes du psoque sont au repos, elles sont repliées au-dessus de son abdomen. Elles sont un peu semblables à celles de psylles ou des pucerons.

Cependant, il est important de notifier que ces derniers ne sont pas de la même espèce que les poux du livre. Les psoques possèdent également une tête globuleuse, assez large. Pour sa taille, son clypeus est plutôt grand. Le pou du livre possède des tarses terminés par des griffes ainsi que deux antennes longues, fines et filiformes.

Pour ce qui est de leur taille, nous avons préalablement dit qu’il s’agit de minuscules insectes. En effet, leur taille varie généralement entre 0,75 et 10 mm pour les espèces en Europe. Pour les autres, elle oscille entre 1 et 3 mm.

Ces petits insectes font partie des espèces difficiles à remarquer. Sur des zones sombres, ils ont plutôt l’air de petites taches anodines. On peut néanmoins remarquer que le pou du livre a tendance à effectuer des mouvements très brusques et rapides. On les retrouve souvent dans des endroits humides propices au développement des moisissures. Ils pullulent dans les caves, les vides sanitaires ou sur toute autre matière humide.

Mode de vie des psoques

Les espèces de psoques vivant à l’extérieur sont souvent retrouvées au niveau des écorces des arbres. La petite taille et la forme plate leur permettent de se glisser rapidement dans les plus petits orifices et de se nourrir des particules les plus infimes. C’est un insecte qui ne peut survivre que dans des endroits remplissant certaines conditions. Il faudrait nécessairement de la chaleur (au-dessus de 20°C) et de l’humidité (au-dessus de 75%) pour qu’une colonie de psoques puisse s’épanouir.

En effet, les psoques sont capables d’utiliser leur réserve d’eau lorsqu’ils se retrouvent dans des atmosphères sèches. Ils sont capables de tenir jusqu’à trois semaines. Lorsque ce délai est passé, ils se dessèchent et meurent très rapidement. Une fois dans des milieux humides, ils s’approvisionnent régulièrement en eau et maintiennent un bon niveau de vie.

La vie du psoque se retrouve très vide en danger lorsque le pourcentage d’humidité commence à descendre sous la barre des 58% pour les espèces vivant à l’intérieur des maisons. Pour celles vivant dans la nature, le seuil critique d’humidité est de 70%. Au-delà de ces chiffres, les psoques utilisent l’énergie provenant des aliments qu’ils consomment pour transporter la vapeur contenue dans leur organisme. Cela leur permet de compenser les carences en eau et de maintenir la stabilité de leur masse corporelle.

C’est un insecte très discret qui affectionne les endroits sombres. Lorsqu’il est trop exposé à la lumière, il peut très vite en mourir. Le pou du livre se nourrit principalement de moisissures, d’amidon ou de toute autre substance de natures végétales. Il broie à peu près tout ce qui tombe sous ses pièces buccales. Ces insectes peuvent se cacher sous le plancher ou au niveau du plafond. Ils peuvent mener bien sournoisement leur existence dans votre maison sans que vous ne vous rendiez compte de rien.

Comment les psoques se reproduisent-ils ?

Les psoques possèdent une certaine particularité qui les rend particulièrement difficiles à exterminer. La plupart du temps, leurs femelles n’ont nullement besoin des mâles pour être fertilisées. Dans certaines colonies, les mâles sont presque absents. La durée de vie moyenne d’un psoque est de 100 jours. Durant la vie d’un psoque femelle, elle peut pondre jusqu’à deux cents œufs. Ces œufs sont déposés séparément à raison d’un à trois œufs en 24 heures.

Les œufs pondus sont adhésifs. Pour éviter qu’ils se collent, les psoques adultes les recouvrent d’aliments ou de déchets qui se collent contre leur membrane. Ces œufs sont mous et sont d’une couleur perle. Leur éclosion a lieu une à deux semaines environ après la ponte. À leur sortie, les nymphes sont en tout point semblables aux psoques adultes, sauf au niveau de leur taille. Ils sont juste plus petits que les poux de livre adulte.

Les insectes possédant cette caractéristique sont dits hémimétaboles. Ils ne subissent pas de métamorphoses. Après leur sortie de l’œuf, la nymphe traverse généralement cinq à six stades larvaires avant de devenir adulte. Après chaque mue, la nymphe développe des caractéristiques physiques qui s’apparentent de plus en plus à celles du psoque adulte.

On remarque donc une nette différence au niveau de l’aspect des yeux et des antennes. C’est durant ce stade que les ailes poussent également pour les espèces qui en sont pourvues. Ce processus dure une quinzaine de jours environ. D’autres conditions sont également déterminantes pour assurer la pérennité de cette espèce d’insecte.

Les conditions de températures et d’humidité ainsi que la qualité de la nourriture affectent le développement des nymphes. Autrement dit, mieux ils sont nourris, plus vite ils se développent. Lorsque ces conditions sont remplies, certaines espèces de psoques sont capables de vivre jusqu’à six mois.

Les psoques ne choisissent pas de moments particuliers pour se reproduire. La ponte des œufs est continuelle chez les femelles, du début jusqu’à la fin de leur vie, tant que les conditions sont favorables à leur développement.

Comment savoir qu’on a des psoques chez soi ?

Très souvent, il est difficile de savoir que l’on vit en compagnie de ces indésirables petites bêtes en raison de leur petite taille. La présence d’insectes de ce type passe généralement inaperçue la plupart du temps. Cependant, ce que vous remarquerez par contre, ce sont les dégâts qu’ils causent, comme une trainée de poudre sur leur passage. Tout ceci vous mettra peut-être la puce à l’oreille, mais il est bien possible que vous cherchiez longtemps dans votre maison sans voir la moindre trace réelle de leur présence.

Les dégâts auront beau être sous vos yeux, si vous ne cherchez pas dans les endroits appropriés, vous ne les trouverez pas. C’est pourquoi nous vous recommandons fortement de vous référer à notre équipe experte en désinsectisation pour dénicher toutes les colonies d’insectes nuisibles logeant dans votre maison, psoques surtout. Quelques indices pourront néanmoins vous orienter pour que vous puissiez par la suite prendre les dispositions adéquates.

Faites attention à votre entourage. Il se peut que vous ou les personnes qui vous entourent commenciez brusquement à développer certaines allergies. Ils peuvent présenter des irritations de peau ou des rougeurs sans trop en connaitre l’origine. Il est possible que cette situation soit l’œuvre des poux de livres. Ils sont bien capables de se cacher dans les matelas. Vous ressentirez également des piqûres qui vous empêcheront probablement de dormir confortablement dans votre lit et parfois de fortes démangeaisons sur votre corps. Une piqûre d’insecte n’est jamais agréable.

Étant donné que les psoques adorent se gaver de papier, de carton et autres substances, vous remarquerez des traces de couleur jaune dans vos bouquins ou au niveau du plafond. Cela peut être dû à leurs déjections. Ils peuvent également attaquer tout ce qui est farine comestible. Aussi, avoir une habitation neuve ne veut pas dire qu’il est impossible qu’il y ait des psoques chez vous. Ils peuvent bien loger dans les meubles, mais aussi dans les matériaux de construction comme le bois.

Il existe également une autre technique pour détecter la présence de psoques chez vous, mais elle ne remplacera pas le travail des experts. Il vous suffira de fabriquer un dépisteur. Sa fabrication est très simple. Il faudra mélanger de la farine et de l’eau pour obtenir une pâte semi-liquide. Avec cette dernière, vous badigeonnerez quelques cartons.

Vous les laisserez sécher puis vous les poserez ensuite aux endroits susceptibles d’abriter des psoques. S’ils sont vraiment présents, ils seront attirés par votre dépisteur et viendront s’en nourrir. Vous remarquerez donc la présence de tâches et que le carton a été rongé par endroit.

Même si tout ceci indique leur présence, une fouille minutieuse est nécessaire pour détecter l’emplacement exact de la colonie. Vous pourrez passer plusieurs heures à fouiller de fond en comble sans atteindre votre objectif. Épargnez-vous cette tâche en nous contactant. Vous obtiendrez satisfaction en un temps record.

Les conséquences de la présence de psoques sur la santé

Si ces bestioles sont qualifiées de nuisibles, c’est bien parce que leur présence conduit indubitablement à certaines incidences qu’on aurait forcément préféré éviter. En effet, les psoques peuvent être nocifs pour l’homme sur trois points essentiels. Il s’agit d’abord de leur conséquence sur la peau, ensuite sur la santé de l’organisme et enfin sur le mental de l’homme au quotidien.

Les conséquences sur la peau

Généralement, l’homme ne rentre pas en contact avec ces petites bestioles présentes dans une habitation. Les psoques sont des insectes minuscules et très discrets qui préfèrent vivre reclus dans l’obscurité. Cependant, dans certains cas, ils peuvent rapidement s’installer dans votre matelas. Le cas échéant, vous serez forcément exposé. Si vous êtes une personne plutôt sensible, cela peut provoquer des sensations très désagréables sur votre peau.

Vous pourriez passer des minutes à vous gratter la peau jusqu’à saigner, une des situations les plus agaçantes qui soient. Ils peuvent provoquer bien des maladies de peau. Si vous êtes actuellement dans cette situation, ces satanées bestioles pourraient bien en être l’origine.

Il vous sera assez compliqué de résoudre votre problème si vous ne savez pas ce qui en est exactement la cause. Même si vous utilisez des médicaments pour vous soigner ou atténuer la douleur, cela ne changerait rien à la situation puisqu’ils seront toujours présents. Vous vous retrouverez donc emprisonné dans cette situation exaspérante de façon quotidienne. Faites-nous confiance pour vous en sortir. Il suffit de nous contacter et nous nous occuperons de tout.

Les éventuelles infections que peuvent causer les psoques

Les psoques sont de petites bestioles assez envahissantes. Ils peuvent devenir vraiment problématiques lorsqu’ils sont trop nombreux. En effet, ces insectes proviennent de l’extérieur et s’infiltrent dans les maisons pour y implanter leur colonie. Il est plus que probable que les poux de livre ramassent plusieurs bactéries sur leurs passages.

Étant donné qu’ils sont capables de vivre dans des endroits insalubres, ils peuvent transporter ces microbes et bactéries jusqu’à l’homme et bienvenue les maladies et infections. En réalité, le véritable problème ne se trouve pas au niveau des psoques eux-mêmes, mais des germes qu’ils sont capables de transporter sur leur passage.

Comment éradiquer les psoques ou poux de livre de votre habitation ?

La lutte contre ces petites bestioles n’est pas si simple. Si votre habitation est envahie par des psoques, vous ne pouvez agir à la va-vite. Éliminer les insectes de ce type doit vous demander certaines stratégies. Autrement, vous n’obtiendrez pas un résultat satisfaisant. Même si vous utilisez certaines techniques qui ont plus ou moins fait leurs preuves, vous ne pourrez être certain d’avoir détruit toutes les colonies de psoques qu’il y a chez vous. Vous ne pourrez non plus être certain de la fiabilité du résultat que vous avez obtenu. Ils feront leurs effets certes, mais il est toujours mieux de s’adresser aux personnes compétentes pour une éradication définitive.

Si vous décidez tout de même d’y aller par vous-même, rappelez-vous qu’il suffit qu’une seule femelle survive pour reconstituer de nouvelles colonies. Voici quelques astuces qui vous aideront à éloigner ces insectes, voire stopper leur prolifération. Vous pouvez utiliser la méthode manuelle, ou faire usage des produits chimiques.

En quoi consiste la méthode mécanique ?

Cette méthode vous aidera à vous débarrasser des petites bestioles sans utiliser des produits chimiques. C’est un ensemble de techniques qui peuvent être toutes appliquées au même moment. Cependant, elles peuvent prendre du temps avant que vous ne commenciez à voir réellement leur efficacité.

Comme souligné plus haut, le développement des psoques nécessite une chaleur constante et une certaine quantité d’humidité. Lorsque ces deux conditions ne sont pas remplies, le pou de livre meurt très rapidement. Il vous suffira de les priver de l’une de ces deux conditions nécessaires pendant plusieurs jours pour que la colonie se décime. Vous pouvez diminuer la température de l’intérieur avec le climatiseur, ou augmenter le chauffage. Cela diminuera le niveau d’humidité.

Pensez également à éliminer toutes les substances avec lesquelles ils se nourrissent. Lorsque vous remarquez la présence des psoques dans vos bouquins, placez-les dans le congélateur pendant quelques semaines. Le gel se chargera de les détruire. Vous pouvez également utiliser le micro-ondes. Faites attention à ce que cette opération ne dure qu’une minute maximum. Pas plus ! Autrement, vous risquerez de détruire vos livres. Évitez aussi de le faire avec les livres trop vieux et des objets en métal ou en plastique.

Les produits chimiques

Les produits chimiques peuvent être employés pour éloigner même les minuscules insectes rampants et volants. Ceci doit vraiment être considéré comme un dernier recours si vous décidez de le faire vous-même. En effet, leur utilisation peut être extrêmement nuisible pour l’organisme humain s’ils sont mal pulvérisés, manipulés, ou s’ils sont inhalés. Certains produits insecticides et autres répulsifs sont tellement violents qu’ils ne doivent même pas entrer en contact avec la peau et surtout pas avec les yeux.

Au vu de tous ces risques, il est vraiment préférable que vous laissiez des professionnels manipuler les produits insecticides afin de vous débarrasser de ces types d’insectes. Nous disposons de l’équipement adéquat et une équipe expérimentée pourra faire efficacement le travail requis. Vous prenez d’énormes risques si vous les utilisez sans protection. Aussi, les insecticides ordinaires pourraient bien ne pas être assez efficaces pour vous débarrasser des psoques et éviter l’invasion de ces derniers.

Si malgré tout, vous utilisez la méthode chimique, prenez le soin de lire très attentivement l’étiquette du produit et assurez-vous d’avoir bien assimilé les informations inscrites. Puisque certains produits insecticides sont employés par pulvérisation. Assurez-vous de porter des vêtements sécuritaires et un équipement de protection fiable. Soyez responsable en éloignant tout le monde de l’habitation et en déplaçant les affaires sensibles. Pensez également à ranger correctement tout le matériel que vous auriez utilisé.

Les produits insecticides les plus efficaces pour détruire les psoques sont l’acide borique, le dioxyde de silicium, octoborate disodique tétrahydrate et enfin la cyfluthrine. Cette dernière ne peut être utilisée que par un professionnel, car c’est une substance très dangereuse et à utiliser uniquement si le problème persiste après une semaine.

Aussi, les professionnels peuvent faire usage d’un aérosol insecticide élaboré à base de pyrèthre et d’alcool. La pulvérisation se fera de façon très fine et favorisera une pénétration du produit sur toutes les surfaces. Ce dernier séchera très vite et ne laissera apparaître aucune tache. Les zones où les livres sont rangés seront les premières à être traitées.

Des produits insecticides peuvent également être appliqués par pulvérisation après avoir été dilués à une hauteur indiquée. Son action se remarquera sur les œufs, les larves et les insectes. La plupart de ses produits sont élaborées au moyen de pyrèthre végétal auquel s’ajoutent du potassium et quelques huiles essentielles.

Pour finir, la terre de diatomée est aussi très efficace, mais il faudra souligner que son utilisation doit être réservée aux professionnels. Elle lutte parfaitement contre les psoques et agira sur une longue durée. La terre de diatomée est en effet une poudre de dioxyde de silicium. Une semaine après que le traitement eut été réalisé par une équipe de professionnels, les insectes déshydratés chercheront de l’eau avec désespoir. En général, ils finiront par tous mourir 2 semaines environ après traitement. La terre de diatomée reste active tant qu’elle est sèche. Toutes les fissures devront être saupoudrées, de même que les coins et les petits trous. L’usage de la terre diatomée à pulvériser sous forme d’aérosol est également très fréquent.

Quelques gestes préventifs envers les psoques

Pour prévenir la prolifération des psoques ou leur invasion, voici quelques gestes barrières qui doivent être adoptés :

  • Le maintien de l’humidité à moins de 40% ;
  • La ventilation des pièces fermées ;
  • La réparation des fuites au niveau des tuyaux ;
  • L’isolation des tuyaux pour être à l’abri d’une condensation ;
  • Le passage régulier de l’aspirateur et la vérification des coins et fissures ;
  • La conservation de la farine, des céréales ainsi que des aliments dans un contenant bien fermé.

La mise au congélateur des objets infestés de psoques ou des livres, peut également aider.

Foire aux questions sur les psoques

Où vivent les psoques ?

Les psoques vivent dans des endroits chauds et humides comme les caves, les écorces des arbres ou dans les livres.

Pourquoi suis-je envahi de psoques ?

Les psoques sont attirés vers les endroits propices à leur reproduction. S’ils sont chez vous, c’est parce qu’il y a assez de chaleur et d’humidité.

Comment se débarrasser des psoques ?

Le mieux pour vous est de nous contacter pour que nous puissions le faire pour vous. Cela vous évite de prendre des risques. Toutefois, vous pouvez baisser la température ambiante de votre maison ou utiliser les pesticides.

Ligne directe disponible

Bonjour, Lionel est en ce moment disponible au 06 20 24 39 59 pour répondre à vos questions.